Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2008 4 23 /10 /octobre /2008 21:38









  • Proverbes sur 4 rubriques qui vont s'enrichir au fur et à mesure
    (et à mur et à fessure) :

    1.      Le 3ème âge et la sagesse

    2.     La responsabilité et l'irresponsabilité

    3.     La débrouillardise

                      4.   L’amour


    Le 3ème âge et la sagesse

       Ø     Là où la barbe apparaît, l'enfance disparaît.

Ø     La bouche du vieux peut sentir mauvais, mais les paroles qui en sortent sont d'or parfumé.

Ø     Si les pierres se querellent, ce n'est pas à l'oeuf de les séparer.

Ø     L'ami essuie la sueur, il n'essuie pas le sang.

Ø     Le manque de poudre change un fusil en bâton.

Ø     L'impatient souffle sur ce qui se refroidira tout seul.

Ø     À quoi sert de lier amitié avec un singe sinon pour lui demander, le jour où l'on voit son bâton accroché dans les branches, de le décrocher !

Ø     Fais semblant d'être mort, tu verras ceux qui viendront te pleurer.

Ø     L'eau chaude ne reste pas chaude éternellement.

Ø     Pour arranger une palabre, on n’apporte pas un couteau qui tranche mais une aiguille qui coud.

Ø     La poule n'avale que ce qui convient à son bec.

Ø     Le boa est long, mais il ne peut tout de même pas dormir sur deux termitières.

Ø     Ce que les jours soulèvent pèse de moins en moins lourd.

Ø     Quand la mort te signe une invitation, elle devient une obligation.

Ø     Ce n'est pas parce que Dieu existe qu'il faut jeter sa pirogue au milieu des crocodiles.

 

 

 


La responsabilité et l'irresponsabilité

 

v    Le mauvais danseur attribue ses maladresses au joueur de tam-tam.

v    Ne regarde pas l'endroit où tu es tombé, regarda plutôt l'endroit où tu t'es cogné.

v    Là où se trouve la servante, la maîtresse ne pète pas.

v    Si vous logez chez les chauves-souris, dormez comme elles.

v    Les oreilles peuvent être longues, elles ne dépassent jamais la tête.

v    La poule ne se lave pas cependant son oeuf est blanc et contient toutes les vitamines.

v    La peau du léopard est belle, mais son coeur est mauvais et contient toutes les méchancetés.

v    L'homme est plein de sang rouge, mais sa salive est blanche.

v    Même la nuit, le lait est blanc.

v    Quand nous nous rassemblons sur la place du village, éclairés par la lune, ce n'est pas à cause de la lune.

v    Le bâton garde une vache, il ne garde pas une personne.

v    Le fer ne conseille pas le marteau.

v    Il ne faut pas trop parler, de peur de ne pouvoir se raviser.

v    Si tu entends l'écureuil dire qu'il y a un poisson borgne dans l'eau, c'est le varan qui le lui a dit.

v    C'est ce qui est couvert qui excite la curiosité.

 

 

 

 

La débrouillardise

 

        L'enfant qui a perdu sa mère suce le lait de sa grand-mère. 

                  Chassez une chauve-souris, toutes les chauves-                 souris fuiront.

        Tout le monde sait qu'une eau qui ne coule pas croupit.                                                                                                                                                    

        Celui qui sait parler n'est jamais pauvre.

                   Le fleuve fait des détours parce que personne 
                 ne lui montre le chemin.

                   Les conseils qu’on donne à un cadavre s'adressent
                 à ceux qui le veillent.

                   Celui qui est mort n'a pas peur de mourir.

                   Le vent aide les gens sans hache à chercher du bois.

                   Si on te lave le dos, frotte-toi le ventre.

                Quand on ne connaît pas son chemin, 
                      
on met ses pieds dans les pas du guide. 
            
            –    
 
On a déjà vu l'éléphant se tuer tandis que la fourmi
                  à qui il avait affaire restait au chaud dans sa trompe.
    
            –    La hyène avait très envie de courir quand,
 

  brusquement, on annonce que la chèvre de sa belle

  s’est échappée… quelle aubaine !

                   Même quand on transporte de la poudre pour les
                  munitions, on peut quand même prudemment
                  fumer sa pipe.
 

 

 

 

 

 

  L’amour

 

·        L'amour est comme un oeuf, celui qui casse le sien est perdu.

·        L'oreille est le chemin du coeur.

·        Dans le ventre où la haine s'est installée la première, l'amour trouve rarement une place.

·        Le chemin à travers la forêt n'est long que si l'on n'aime pas la personne à qui l'on va rendre visite.

·        Si l'amour était comme un bébé, on le prendrait sur les genoux.

·        L'amour en eau chaude ne brûle pas un vêtement.

·        Ce que désire ardemment le coeur met les jambes en route très tôt le matin.

·        L’œil qui regarde la jeune fille et celui qui regarde les arbres ne sont pas à la même distance.

·        Le coeur de l'homme est un coffre qu'on n’ouvre pas facilement.

·        Le sang d'un coeur blessé ne coule pas dehors.

·        Il n'y a pas d’eau pour éteindre le feu de la colère.

·        Ce n'est pas parce que le caillou est petit qu'il est tendre.

·        Le secret est un lait sur le feu, il finit pas se répandre si on n'y prend pas garde.

·        Toute duperie a une fin. Il n'est pas facile de faire semblant d'ignorer ce que l'on sait.

·        C’est le changement du rythme qui modifie les pas de danse...











     

Partager cet article

Repost 0

commentaires

oli 27/10/2008 23:47

"Dans le silence de la solitude on n'entend plus que l'essentiel" "On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux" "Trop de mots tuent les mots""A l'impossible nul n'est tenu" "Quand l'envie s'en va et que le désir reste au coeur de l'ambivalence l'amour et l'amitié s'entremèlent et font des merveilles insoupçonnées"
Bravo Rogo pour cet effort insoupçonné tiré de ton for intérieur l'ego de rogo nous est servi sur un plateau non pas doré mais couleur de verte vallée où l'on cherche désespérément à se plonger.

Présentation

  • : Le blog de rogokoffifiangor
  • Le blog de rogokoffifiangor
  • : Ce blog a pour objectif principal de présenter le parcours, les animations, les recherches et le travail de création de Rogo Koffi FIANGOR. Il n'est pas mis à jour au quotidien mais relève les événements principaux qui meublent mon activité de comédien conteur. Mon concept de travail en matière de contes s’enferme dans le sigle suivant : VIDEM. Voyage – Instruction – Distraction – Education – Médiation. J’écris beaucoup. 2 livres publiés. Un CD. Mais beaucoup de manuscrits en attente d’intérêts…
  • Contact

Recherche

Liens